Limiting Work Time in Late Nineteenth and Early Twentieth Century Montreal: Gender, Class and the Problem of Social Regulation in a Liberal Era

Jarrett Rudy
Mercredi le 31 août à 15 h 30

Jarret Rudy, professeur d’histoire sociale et culturelle à l’Université McGill, a été récemment récompensé (2013) par la Canadian Historical Review pour son article sur les conflits socio-politiques entourant la question, hautement polémique à l’époque, de l’heure avancée. Cette réflexion très originale sur le temps sera poursuivie ici par l’analyse de l’expérience de classe des ouvriers au XIXe siècle montréalais, à travers la régulation du temps de travail. La contribution de J. Rudy pourra montrer comment la libération du temps a pu participer à la constitution de nouvelles formes de citoyenneté. La présence de J. Rudy permettra, en outre, de maintenir le lien entre les travaux du CHRS et les chantiers ouverts par le Groupe d’histoire de Montréal, collectif d’histoire sociale dont il est un des représentants très actif.Jarret Rudy, professeur d’histoire sociale et culturelle à l’Université McGill, a été récemment récompensé (2013) par la Canadian Historical Review pour son article sur les conflits socio-politiques entourant la question, hautement polémique à l’époque, de l’heure avancée. Cette réflexion très originale sur le temps sera poursuivie ici par l’analyse de l’expérience de classe des ouvriers au XIXe siècle montréalais, à travers la régulation du temps de travail. La contribution de J. Rudy pourra montrer comment la libération du temps a pu participer à la constitution de nouvelles formes de citoyenneté. La présence de J. Rudy permettra, en outre, de maintenir le lien entre les travaux du CHRS et les chantiers ouverts par le Groupe d’histoire de Montréal, collectif d’histoire sociale dont il est un des représentants très actif.

Lire la suite…

La santé au travail, réforme sociale et citoyenneté au travail, dans le cadre de l’Organisation internationale du travail, 1920-1940

Isabelle Lespinet-Moret
Mercredi le 31 août à 15 h 30

Isabelle Lespinet-Moret a publié récemment un ouvrage collectif sur l’histoire de l’Organisation internationale du travail (2011) et finalisera bientôt un manuscrit sur ce sujet. Elle propose ici une communication consacrée à l’établissement des droits pour la santé des travailleurs au sein de l’OIT dans l’entre-deux-guerres. Cette présentation montrera néanmoins que cette citoyenneté au travail, promue par des instances transnationales comme l’OIT, est une citoyenneté fracturée par l’inégal accès au statut de citoyens des travailleurs à l’échelle mondiale, que ce soit en situation coloniale ou de ségrégation raciale. 

Lire la suite…