Réparer le citoyen : l’expertise et l’adaptation des enfants handicapés, 1965-2015

Julien Prudhomme
Vendredi le 2 septembre 2016 à 9 h

Julien Prudhomme, chercheur associé au Centre interuniversitaire de recherche sur la science et la technologie (CIRST) et professeur associé à l’Université du Québec à Montréal, est l’un des chercheurs actuellement les plus dynamiques dans le domaine de l’histoire sociale de la santé. Son livre récent sur l’histoire des professionnelles de la santé (2012) a été récompensé par un prix de l’Institut d’histoire de l’Amérique française. Il propose de mettre en lumière les enjeux propres au champ du handicap infantile au Québec au regard de l’objectif, fixé par les politiques de santé publiques depuis 1965, à savoir l’insertion des jeunes handicapés en tant que citoyens. À travers l’analyse des secteurs de la déficience intellectuelle, des troubles d’apprentissage et de l’autisme, J. Prudhomme étudiera comment les professionnels ont intégré cette perspective des droits dans leur pratique de soin et d’accompagnement social.

Depuis 1965, des politiques à l’endroit des personnes handicapées entendent muer des individus dépendants en « bons citoyens » ou en « citoyens libres », actifs et autonomes. L’étude des secteurs québécois de la déficience intellectuelle, des troubles d’apprentissage et de l’autisme permet d’esquisser une histoire en trois temps, allant d’un effort de « correction » d’aptitudes sous-jacentes de 1965 à 1980, à une volonté de normalisation émotive par l’accompagnement entre 1980 et 2000, puis à une re-médicalisation par le conditionnement cognitif entre 2000 et 2015 — chaque étapes témoignant de préconceptions et de finalités changeantes sur la nature du handicap et ses liens à la citoyenneté.

Lire notre entretien avec Julien Prudhomme